Chères abonnées, chers abonnés,

Mettre en place et démarrer un groupe d’analyse de pratiques professionnelles, voilà un sujet qui intéresse et questionne d’une manière ou d’une autre la plupart des animateurs de tels groupes. Que faire pour assurer les meilleures chances de succès dès le départ ? Comment tenir compte des spécificités de chaque contexte ? Quels paramètres considérer ? Comment intervenir ? Etc.

Nous sommes heureux de vous annoncer la parution de ce numéro 10 entièrement consacré à ce thème.

Il y a trois ans et demi paraissait le premier numéro de la Revue de l’Analyse de pratiques professionnelles – Regards croisés.  Aujourd’hui la parution de ce dixième numéro symbolise une première étape couronnée de succès pour la Revue : 70 textes publiés, plus de 2100 abonnés, environ 400 pages visitées chaque jour sur le site, par des personnes de 150 pays, une revue considérée actuellement comme une référence dans le domaine de l’analyse de pratiques professionnelles.

Ce numéro 10 est aussi particulier à plusieurs autres titres.

Tout d’abord, c’est le premier numéro thématique que nous faisons paraître. Ce ne sera certainement pas le dernier… d’autres sont envisagés pour les années à venir… n’hésitez pas à nous proposer des thématiques que vous souhaiteriez voir abordées.

Ensuite, ce numéro présente une richesse exceptionnelle, il comprend 14 textes, 165 pages ; l’appel à contributions effectué en mai 2016 a rencontré un grand succès … signe que la thématique retenue répond à des intérêts largement partagés.

Il comprend des témoignages d’expériences vécues, des réflexions sur les pratiques, des synthèses et mises en perspective, des développements théoriques ainsi qu’un travail de recherche, avec six textes d’auteurs venant de France, quatre de Suisse et deux du Québec ainsi que deux textes collectifs.

Il s’intéresse à plusieurs milieux de formation et de travail et il couvre un vaste ensemble de questions concernant entre autres :

  • les différents types de contextes et de situations à l’origine de la mise en place d’un groupe d’APP ;
  • les aspects liés au travail de clarification et de contractualisation en amont ;
  • les conditions, règles, limites à prendre en compte pour assurer la mise en place de groupes d’APP ;
  • les facteurs facilitant et/ou freinant leur mise en place ainsi que la gestion des difficultés rencontrées ;
  • les modalités utilisées pour la constitution et le démarrage du groupe ;
  • les aspects concernant le développement de la sécurité et du climat de groupe, de l’écoute, de la réflexivité, etc. ;
  • les spécificités de certains groupes et contextes avec les enjeux que cela peut soulever, notamment lorsque l’APP est réalisée à l’interne d’une institution.

Pour autant, ce numéro n’épuise bien évidemment pas la thématique de la mise en place et du démarrage d’un groupe d’APP. C’est pourquoi les réflexions développées se poursuivront à travers le partage des commentaires sur le site de la revue, la tenue d’un séminaire les 13 et 14 mai 2017 à Lyon (organisé par et pour les membres du réseau GFAPP ; voir www.gfapp.org/?page_id=26).

Nous comptons aussi pouvoir faire paraître de nouveaux textes sur le sujet dans le futur.

Pour vous aider à vous repérer dans cette richesse, nous vous invitons à utiliser :

Nous remercions également toutes les personnes qui, par leurs dons, aussi modestes soient-ils, soutiennent la Revue et sa pérennité.

Rappelons-le, bien que gratuite et élaborée par des bénévoles, elle encourt des frais liés à l’édition, à la diffusion et à l’hébergement des textes sur le site internet.
Pour soutenir la Revue, voir : http://www.analysedepratique.org/?page_id=27.

Les donatrices et donateurs auront désormais accès à tous les numéros complets en téléchargement (un fichier PDF par numéro).

Si vous pensez que ce numéro peut intéresser des personnes de vos réseaux, n’hésitez pas à le faire connaître !

Bonne lecture et au plaisir de lire vos commentaires et réflexions sur le site de la Revue.

 

En coopération avec l’équipe de coordination de ce numéro
(Jean Chocat, Patrick Robo et Yann Vacher)

Marc Thiébaud

Coordinateur